Travail du Sexe

Cybermagazine sur le travail du sexe

Actualité

DANEMARK : UNE ASSOCIATION DE TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS DU SEXE VOIT LE JOUR

Au mois de mars 2008, Sexarbejde une nouvelle association travailleuses et travailleurs du sexe danoises a été fondée. Celle-ci sera gérée par les travailleuses et travailleurs et participera à défendre leurs intérêts. Nanna Gotfredsen, l'avocate connue pour représenter les travailleuses du sexe de la rue, s'est jointe à l'association afin d'y offrir un soutien juridique. Une soirée de fondation a eu lieu où les membres ont pu célébrer la mise sur pied de la nouvelle association.

CORÉE DU SUD : RÉPRESSION POLICIÈRE, PRÈS DE 24 000 ARRESTATIONS.

Au courant des mois d'octobre et novembre 2007, les autorités policières de la Corée du sud ont mené une importante opération policière et procédé à l'arrestation de 23 626 prostituées, clients et quelques proxénètes. Il s'agissait de la troisième importante opération qui visait la prostitution depuis le début de l'année 2007. En Corée du sud, la répression policière envers les prostituées et leurs clients est très importante depuis l'adoption de la loi anti-prostitution en 2004.

BOLIVIE : DES PROSTITUÉES FONT UNE GRÈVE DE LA FAIM ET MENACENT DE MANIFESTER NUES

Près de 50 escort Paris de http://www.6annonce.com/ résidentes de El Alto (situé près de La Paz) ont participé à une grève de la faim le 24 octobre 2007. Elles souhaitent la réouverture des bars qui ont été fermés par la population locale la semaine auparavant. En effet, une semaine plus tôt, plusieurs résidents sont descendus dans la rue et se sont attaqués directement aux bars de la ville. Ces derniers agit en affirmant que les bars sont des repères de criminels et contribuent à influencer négativement les jeunes. Selon les médias locaux, près de 50 bars ont été détruits par des résidents en colère. « Nous luttons pour le droits de travailler et pour la survie de nos familles » a mentionné Lily Cortez, la porte-parole de l'Association of Nighttime Workers lorsqu'elle s'est adressé à la presse. En plus de faire la grève de la faim, les prostituées ont menacées de manifester nues dans les rues de El Alto.

MEXIQUE : LE PARTI RÉVOLUTIONNAIRE DÉMOCRATIQUE VEUT LÉGALISER LA PROSTITUTION À MEXICO

Déjà à l'origine de la légalisation de l'avortement et de l'union civile pour les homosexuels à Mexico, le Parti révolutionnaire démocratique a déposé mercredi un projet de loi légalisant la prostitution dans la capitale du Mexique, pays où la religion catholique est largement majoritaire. Selon Juan Bastos, député du PRD de Mexico à l'origine du texte, la mesure est nécessaire pour protéger les prostituées de violences et d'abus, et pour régir l'industrie du sexe. Des policiers mexicains corrompus profitent en effet fréquemment de la loi à Mexico pour contraindre les prostituées à des actes sexuels gratuits en échange de leur liberté. Le projet de loi promet de soulever une vive opposition. Le Parti d'action nationale du président Felipe Calderon (conservateur) a indiqué qu'il était en désaccord avec certains aspects du texte et que le but ultime devait être de sortir les femmes de la prostitution. Le projet de loi prévoit la légalisation de la prostitution dans des zones définies, situées au-delà d'un périmètre de 300 m des écoles, parcs, églises et complexes résidentiels, mais ne rendrait pas légal le proxénétisme. Il imposerait également aux prostituées de remplir certains principes sanitaires de base et de se plier aux restrictions géographiques, sous peine d'être sanctionnées selon les termes de la loi actuellement en vigueur. À Mexico, une prostituée actuellement arrêtée en flagrant délit risque aujourd'hui de 12 à 24 heures de prison et une amende allant de 51 à 93 $. Source : Presse Canadienne

Events

Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31